Rhinoplastie classique Tunisie : correction du nez esthétique et fonctionnelle

La réussite de la rhinoplastie demande une parfaite maitrise de l’anatomie du nez. Le chirurgien doit maitriser les techniques chirurgicales et posséder la fibre artistique lui permettant de restaurer la fonctionnalité du nez tout en lui donnant un aspect esthétique. On distingue plusieurs types de rhinoplasties parmi lesquelles la rhinoplastie classique, médicale et secondaire. Dans ce qui suit, nous allons voir, en quoi la rhinoplastie classique se différencie-t-elle des autres opérations du nez ?

Si la plupart des demandes en rhinoplastie sont faites pour corriger une imperfection, elles le sont surtout pour mettre fin à un complexe. Cette exigence impose que le chirurgien, tel un artiste, mieux comme un sculpteur, inscrive son opération du nez dans le respect de l’harmonie du visage. Le nez n’a pas qu’une fonction esthétique, il a aussi une fonction identitaire, et pour cette raison, il est important qu’une chirurgie esthétique du nez respecte toutes ses exigences.

Qu’est-ce qu’une rhinoplastie classique ?

rhinoplastie-classique-tunisie

Bien que l’on parle de rhinoplastie classique, son objectif demeure cependant toujours le même, à savoir réaliser une rhinoplastie esthétique et fonctionnelle. C’est-à-dire, modifier l’aspect du nez ou améliorer sa fonction respiratoire. Désormais, ces deux objectifs peuvent se rencontrer au cours d’un même temps opératoire.

On parle de rhinoplastie classique simplement pour désigner une technique. Cette chirurgie plastique du nez se distingue principalement de la rhinoplastie moderne qui se fait dans le strict respect de la préservation de la fonction nasale, c’est-à-dire d’une rhinoplastie conservatrice de l’auvent nasal. Elle se différencie aussi d’une chirurgie du nez sans cicatrice ou plus spécifiquement de la rhinoplastie médicale par injection d’acide hyaluronique.

La rhinoplastie classique se distingue aussi de la rhinoplastie ultrasonique que l’on appelle aussi la rhinosculpture et qui consiste à affiner les os du nez, par lissage ou par réduction ou rétrécissement à l’aide d’une technique par ultrasons. Or une chirurgie du nez classique impose parfois de pratiquer une incision cutanée et cartilagineuse et parfois même, une fracture des os. Dans la technique par ultrasons, il n’est pas nécessaire de briser les os. Car, contrairement aux instruments classiques d’une rhinoplastie, ce sont des outils ou instruments miniaturisés fonctionnant avec un moteur ultrasonique qui sont utilisés dans ce cas pour réaliser l’opération.

Quelles sont les indications pour une rhinoplastie en Tunisie ?

indications-rhinoplastie-tunisie

Il existe des défauts apparents du nez. D’autres par contre ne le sont pas. La consultation préopératoire d’une rhinoplastie permet de réaliser une inspection externe du nez pour en déceler les imperfections.

Il s’agit pour le chirurgien d’analyser la largeur du nez, notamment sa partie osseuse afin de vérifier s’il s’agit d’une arête fine ou élargie, ceci afin de s’assurer de l’existence ou non d’un diastasis des os à la suite d’une rhinoplastie primaire et d’envisager le cas échéant, une rhinoplastie secondaire par ostéotomie ou par pose d’un greffon cartilagineux. Si dans le cas contraire, il s’agit d’un nez étroit, on verra s’il est possible de faire une réimplantation de la bosse réduite et de la tailler pour recouvrir le diastasis. Pour les autres imperfections, il peut s’agir des orifices narinaires trop grands, ou d’un nez épaté qui nécessitent tous deux, une rhinoplastie de réduction.

L’examen du nez peut porter aussi sur les asymétries modérées, pas perceptibles le plus souvent par les patients, mais qui du fait de l’intervention peuvent prendre des proportions à cause de l’œdème. L’asymétrie peut concerner aussi les os propres, dans ce cas la correction par ostéotomie est plus simple. Ou alors d’une déviation de la pointe causée par une déviation septale.

Il peut aussi porter sur le profil du patient. Les défauts courants ici portent sur la longueur du nez qui diffère d’une projection du nez. Tous ces éléments sont pris en compte par le chirurgien qualifié pour mener à bien son geste chirurgical. En effet, nous pouvons trouver un nez saillant mais qui est tout de même court. On peut avoir aussi, une columelle saillante qui à cause d’un excès de septum se retrouve bombé, et qui est disgracieux à chaque fois que le patient fait un sourire. C’est le cas du nez avec une pointe plongeante.

Les autres défauts sur lesquels peuvent porter la rhinoplastie concernent la peau épaisse qui donne un aspect volumineux au nez. Une rhinoplastie est d’autant plus réussie que la peau du nez est fine. Car plus la peau est épaisse, plus il y a des chances d’avoir des cicatrices irrégulières si le chirurgien n’est pas suffisamment expert.

Une inspection interne du nez lors d’une consultation en rhinoplastie peut aussi permettre de détecter une déviation du septum qu’on appelle aussi déviation de la cloison nasale.

Quelles sont les techniques opératoires sollicitées pour une rhinoplastie classique ?

Avoir un nez en harmonie avec les autres traits du visage, tel est le but de la rhinoplastie. L’intervention peut corriger un nez disproportionné en modifiant la taille ou la forme, l’angle situé entre le nez et la lèvre supérieure, l’ouverture des narines, un défaut congénital du nez, des imperfections causées par un traumatisme, etc. Son but ultime est d’embellir le nez, mais pour y arriver elle utilise différentes techniques. Les plus usuelles pour ce qui est de la rhinoplastie classique, c’est la rhinoplastie ouverte et la rhinoplastie fermée. L’âge requis pour cet intervention est de 15 ans au moins.

techniques-operatoires-rhinoplastie-tunisie

Rhinoplastie ouverte

Pour réaliser cette intervention, le chirurgien réalise des incisions minimes à travers la columelle et à l’intérieur des narines. Ces incisions lui permettent de faire un décollement cutané sur la structure ostéo-cartilagineuse afin d’en apprécier les défauts et de procéder à une correction de leur forme ou de leur structure. Il peut au cours de cette intervention réaliser soit une augmentation soit une réduction de l’os et/ou du cartilage. Cette intervention peut durer 2h. La technique ouverte est appréciée par les chirurgiens pour le remodelage du nez car elle permet une meilleure visibilité.

La convalescence de la rhinoplastie ouverte est similaire à celle de n’importe quelle autre chirurgie du nez : ecchymoses, œdème, une légère douleur, une enflure du visage sur sa partie supérieure et autour des yeux, etc. Les symptômes disparaissent après quelques jours. Le patient peut garder les attelles, le pansement et les sutures pendant 5 jours au moins.
La reprise du travail peut se faire 7 jours après. Les résultats peuvent être appréciés au fur et à mesure que diminue l’enflure du visage ou bien les ecchymoses. Le résultat final ne peut être apprécié qu’1 an après la fin de la cicatrisation.

Rhinoplastie fermée

La procédure de la rhinoplastie fermée se distingue de la technique ouverte dans la mesure où les cicatrices de la plastie du nez sont logées dans les narines. Une technique permet d’accéder facilement aux os et cartilage. Le décollement cutané non plus n’est pas nécessaire. Les avantages de cette technique consistent à un temps opératoire plus court, des suites opératoires moins longues, une enflure et des ecchymoses réduits.

La convalescence est moins contraignante et moins longue que celle d’une rhinoplastie par voie ouverte.

Lorsque la déformation du nez n’est pas très importante, le chirurgien proposera au patient une mini-rhinoplastie plutôt qu’une rhinoplastie classique.

chirurgie-du-nez-classique-en-tunisie