Rhinoplastie secondaire Tunisie : retouche d’un nez déjà refait

rhinoplastie-secondaire-tunisie

La rhinoplastie secondaire est une deuxième opération qui permet d’améliorer une insuffisance de résultats d’une première intervention de chirurgie du nez. Plus exactement, c’est une intervention qui intervient après l’échec d’une rhinoplastie.

Du fait qu’elle intervienne après une première opération, la rhinoplastie secondaire est une chirurgie complexe et compliquée qui mérite pour sa réalisation, une parfaite technicité de la part du chirurgien. Il n’est jamais facile de corriger un nez déjà opéré. Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’échec d’une rhinoplastie.

La rhinoplastie selon l’imperfection à corriger peut être une chirurgie de retouche ou être une chirurgie de reprise totale. Quoi qu’il en soit, les échecs de résultats d’une première opération du nez peuvent être dus à une résection excessive ou insuffisante. Mais les défauts que la chirurgie secondaire veut corriger sont nombreux.

Pourquoi est-il nécessaire de procéder à une rhinoplastie secondaire ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’échec d’une rhinoplastie. Parmi celles-ci, une faute technique du chirurgien, les cas imprévisibles de fibroses ou bien de rétractions cicatricielles.

Il y a deux catégories de défauts pour lesquelles une réintervention en chirurgie du nez peut être nécessaire. Il y a des défauts mineurs dont la correction peut être faite 6 à 9 mois après la première intervention. Les défauts importants quant à eux se caractérisent par le fait qu’une nouvelle opération n’est possible qu’après 1 an, à la fin de la cicatrisation complète de la première opération du nez.

Les principaux défauts nécessitant une rhinoplastie secondaire sont les défauts de la pointe du nez, du dorsum ou un défaut des narines.

Les défauts de la pointe

Parmi les défauts de la pointe nasale exigeant une rhinoplastie secondaire, on peut remarquer :

  • Une grosse pointe du nez à cause d’un cartilage insuffisamment reséqué ou un remodelage insuffisant de la pointe. Pour ce faire, il faudra procéder à un retrait du cartilage alaire en excès ou encore pratiquer une suture des cartilages
  • Pincement excessif de la pointe (résection ou suture excessive des cartilages alaires). Pour le traitement le chirurgien réalisera une reconstruction des cartilages par greffe du cartilage.
  • Une pointe arrondie à cause d’une rétraction insuffisante de la peau, après une ablation des cartilages et des os. Pour le traitement, une remise en tension de la peau du nez permet une redéfinition de la pointe.
  • Parmi les autres défauts de la pointe, l’on peut avoir une déviation de la pointe nasale, une pointe plongeante ou trop remontée. Chacun de ces défauts mérite une technique particulière de correction.

Les défauts du dorsum

  • Une bosse résiduelle du nez à cause d’une insuffisance de résection. La correction de ce défaut se fait à la râpe.
  • Bec de Corbin dont la cause peut être une résection insuffisante du cartilage de la bosse nasale ou un excès de peau. Qu’il s’agisse du Corbin cartilagineux ou du Corbin cutané, le traitement consiste à supprimer l’excès de cartilage ou de peau.
  • L’ensellure nasale ou l’excès de creusement du dorsum nasal à cause d’une résection excessive de la bosse nasale.
  • La déviation du dorsum dont le traitement peut reposer sur une septoplastie ou sur une ostéotomie.
  • La déviation du dorsum en V inversé qui se corrige par greffe de cartilage.

Les défauts de narines

Il s’agit principalement des narines évasées ou des narines rétractées.

Le premier défaut survient à la suite de la correction d’une forte projection de la pointe, et son traitement consiste à diminuer la longueur des narines. Le second après une exérèse excessive. Une greffe des cartilages sur le bord narinaire permet de corriger cette imperfection.

correction-narines-tunisie

Une consultation est-elle nécessaire pour une seconde opération du nez ?

Une consultation avant une rhinoplastie secondaire est nécessaire. Celle-ci permet éventuellement de palper le nez afin d’apprécier les adhérences cutanées du dorsum, causées par des résections osseuses excessives, irrégulières ou par une résection importante du crus latéral. Le chirurgien peut aussi, au cours de cette consultation, analyser les ostéotomies latérales, celles para médianes, ceci pour voir s’il n’y a pas d’enfoncement ou de fragments mobiles. Bref, l’ensemble des structures du nez doivent être analysées de même que les cicatrices.

Comment se déroule une chirurgie secondaire du nez en Tunisie ?

Il faut souligner que la chirurgie secondaire ne doit se faire qu’une année après la première intervention. Bien que les techniques opératoires soient similaires à ceux d’une rhinoplastie classique, elles sont dans ce cas particulièrement adaptées à une chirurgie de retouche.

Le déroulement d’une rhinoplastie est plus long que celui d’une rhinoplastie primaire. La technique opératoire peut varier au cours de l’intervention en fonction de l’imperfection. L’on retient néanmoins que les techniques d’une rhinoplastie secondaires consistent soit à une résection des os ou du cartilage en excès, une greffe des cartilages que l’on peut prélever sur l’oreille, la suture de cartilage, un redressement de la cloison nasale, etc.

Certains défauts peuvent nécessiter simplement une retouche ou une rhinoplastie médicale et d’autres, par contre, une chirurgie de reprise totale. Dans les deux cas, le chirurgien l’expliquera au patient.

devis-rhinoplastie-secondaire-tunisie